Critique de Battleship

Note: 5/10

Hollywood n’est pas en panne d’inspiration. Ceci est une fausse idée. Après les « GI Joe », les « Transformers », les « Schtroumpfs » ou autres « Tintin », c’est encore une fois la firme Hasbro qui s’en met plein les poches avec une adaptation de…la bataille navale, aka « Battleship ».

Cette fois-ci, c’est Peter Berg (« Hancock », « le royaume », « Very Bad Things ») qui est à la barre.

Vous l’avez donc deviné, ce n’est pas du côté du scénario qu’il faudra chercher le génie de ce film, puisque pour faire passer la pilule et susciter un intérêt / créer un trailer promotionnel viable, les scénaristes ont ajouté des aliens à l’équation.

On se retrouve alors face à une sorte de resucée de « Independence Day » qui aurait rencontré « World Invasion Battle L.A ». , qui aurait percuté un « Transformer » en route pour « Pearl Harbor ».

On oubliera donc très vite toute idée de se passionner pour l’histoire, ou même d’y croire une seule seconde. L’histoire se résume à voir des marins américains, en plein exercice militaire, confrontés à une menace alien en mer. Pourquoi me direz-vous ? Parce que quelques années plus tôt, des scientifiques ont découvert l’existence d’une planète susceptible d’abriter de la vie et ont envoyé un message dans l’espace. D’où l’attaque des aliens. Qui disposent d’une technologie supérieure à la nôtre puisqu’ils peuvent venir jusqu’à nous mais qu’on a trouvé en premier. Logique.

Le reste des aventures ne sera guère plus crédible, ni surprenant, tant le scénario ne fait que reprendre les idées exploitées dans le genre depuis environ 15 ans. Oublions donc le scénario pour se concentrer sur l’action.

Parce que de l’action, il y en a.

Des effets spéciaux aussi.

Beaucoup, même.

Techniquement, le film est à la hauteur, avec tout un arsenal de navires, d’engins volants et d’armes tonitruantes. Les scènes d’action sont très réussies, et même si on aurait préféré que les répliques comprenant des « Mother Fucker » ne soient pas brutalement coupées après le « Mother », on se laisse parfois un peu griser par les faits d’armes de nos héros.

Peter Berg prouve qu’il sait manier la caméra, s’adapte bien au rythme d’un blockbuster, mais oublie de donner une âme à son film. Malgré tout, si le but était de voir de l’action, on ne repartira pas bredouille. Le concept de la bataille navale est repris à plusieurs reprises dans le film, au moment des combats entre les navires ou engins. Les armes projetées par les aliens ressemblent à des mines. De ce côté-là, tout y est. Les jeux de bataille navale et les applications iphone vont se vendre comme des petits pains.

En-dehors de ça, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Un casting très contestable, duquel personne ne surnage. Et pour des marins…

Liam Neeson est cantonné à quelques petites apparitions en tant que capitaine du porte-avion, mais est clairement sous-exploité.

Notre malheureux Taylor Kitsch se contente de lancer un regard un peu dur et d’utiliser sa grosse voix. En-dehors de cela, il paraît incapable de jouer, de laisser paraître une quelconque émotion. Il livre une prestation à la limite du catastrophique.

Seule Rihanna, dont on ne savait pas trop ce qu’elle venait faire là, s’en sort honorablement, même si je le ne lui décernerai pas un oscar non plus.

Ce « Battleship » ne restera donc pas dans les mémoires, la faute à un scénario beaucoup trop grossier et à une absence de personnalité flagrante, ce qui reste très décevant de la part de Peter Berg, duquel j’attendais de l’originalité. Restent de bonnes cènes d’action, de belles images et un blu-ray qui sera certainement tonitruant dans quelques mois.

A noter que le film sort avec un mois d’avance par rapport aux Etats-Unis. Si quelqu’un a une explication…

Quelle note pour « Battleship »?

Publicités

10 réflexions au sujet de « Critique de Battleship »

  1. L’explication c’est que les studios testent la franchise en Europe, Asie et pays de l’Est avant de la sortir sur le continent Américain. Ils espèrent créer ainsi un buzz mondial et faire de la sortie de Battleship aux States un évènement. Voilà pour l’explication mon pote.

  2. Je suis d’accord avec toi Liam Neeson est sous-exploité.
    Tu savais que le marine amputé était un vrai soldat blessé de guerre? J’ai pas osé trop descendre son jeu d’acteur du coup :). (Mr Blonde)

  3. Non pour moi c’est un 2 généreux ! Comme tu as pu le voir sur ma critique, ce film est du foutage de gueule ! Rihanna ne joue pas mal, ne joue pas bien, elle ne joue pas tout court ! Elle chante !

    Bref 2, et je n’en démordrais pas ! 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s