My name is Bond, James Bond

007 fête ses cinquante ans au cinéma, mais il aura fallu à ce jour six acteurs pour incarner à travers le temps le célèbre agent secret armé d’un Walther PPK. L’occasion rêvée pour un rapide retour sur les six visages de James Bond.

Les 6 James Bond

SEAN CONNERY

James Bond Begins

Né en 1930 à Edimbourg, Sean Connery était un inconnu avant d’enfiler le costume de 007. Il souffle pourtant le rôle à David Niven et Cary Grant, convainc un Ian Fleming peu enthousiaste à propos de son choix et incarne à merveille un James Bond que beaucoup considèrent comme le meilleur.

Il jouera James Bond à 6 reprises, la 7e comptant pour du beurre (pour Jamais plus jamais, produit par Warner Bros en 1983 qui n’est donc pas un 007 officiel).

Avant 007, la carrière de Sean Connery était délicate. L’acteur vivait difficilement de son métier.
C’est aussi celui qui a, à ce jour le mieux géré l’après 007, participant à de grands films: Highlander, Le nom de la rose, les incorruptibles, Indiana Jones 3, A la poursuite d’octobre rouge, Rock (dans lequel il joue un ancien agent secret, clin d’oeil à 007).

Non, pas de plan à 3, Ian. Pas ce soir.

Les James Bond de Sean Connery :

James Bond contre docteur No (1962)

Bons baisers de Russie (1963)

Goldfinger (1964)

Opération Tonnerre (1965)

On ne vit que 2 fois (1967)

Les diamants son éternels (1971)

ROGER MOORE

Je continuerai jusqu’à ce que mort s’ensuive, c’est décidé

Né en 1927, Roger Moore avait été envisagé dès le début de la saga pour interpréter l’agent secret, mais son rôle dans la série TV Le Saint (1962-69) l’empêchera de prendre ce rôle…avant de remplacer Sean Connery en 1973 avec Vivre et laisser mourir. Il sera un James Bond plus flegmatique, charmeur et doté d’un humour pince sans rire, qui avait déjà fait le succès de l’acteur dans la série Amicalement vôtre (1971-72).

A moi les meufs

Star de la télévision avant 007, il a tenu avec succès les rôles principaux de séries comme Maverick, Ivanhoe, Le Saint, Amicalement vôtre. Il incarnera Bond 7 fois, avec la particularité d’avoir pris le rôle à 46 ans, plus âgé que Connery lors de son dernier Bond (42 ans) et qui avait lui débuté à 32 ans. Moore quittera la saga à 58 ans, un âge canonique pour un 007.

Sa carrière post-Bond s’avérera malheureusement quasi inexistante. Il a même participé à Spice World, le film des Spice Girls…

Pour autant, il garde une place dans le coeur du public.

Personne ne me voit, je peux picoler, je suis un agent secret

Les James Bond de Roger Moore :

Vivre et laisser mourir (1973)

L’homme au pistolet d’or (1974)

L’espion qui m’aimait (1977)

Moonraker (1979)

Rien que pour vos yeux (1981)

Octopussy (1983)

Dangereusement vôtre (1985)

GEORGE LAZENBY

Je suis Australien, je ne suis pas acteur mais je suis James Bond: tout va bien.

Mannequin et acteur de publicités, ce n’est pas un acteur qui endosse le costume de 007. Né en 1939, il n’incarnera James Bond qu’une seule fois en 1969 dans Au service secret de sa majesté.  Lazenby aura obtenu le rôle principalement grâce à son aptitude à rendre les scènes de combat réalistes…son interprétation de Bond sera toute autre et conduira l’équipe à rappeler Sean Connery en 1971 pour Les diamants son éternels, avec un cachet important et de multiples avantages (production, droits photo, pourcentage sur les bénéfices).

Lazenby ne verra jamais sa carrière décoller au cinéma après son unique interprétation de 007. Il n’aura aucun rôle significatif, se contentant même de jouer dans 7 téléfilms Emmanuelle….il apparaîtra dans des séries TV comme Alerte à Malibu (oui, oui) ou encore Le Caméléon. Il n’était pas acteur avant Bond, ne l’est pas devenu pour Bond et ne le sera pas plus devenu après Bond.  L’erreur de casting de la franchise, heureusement de courte durée.

La devise de ma famille: Le monde ne suffit pas.

Le James Bond de George Lazenby :

Au service secret de sa majesté (1969)

TIMOTHY DALTON

Je vous jure, je suis James Bond

Né en 1944, ce comédien de théâtre (Académie Royale d’Art Dramatique) a été ensuite abonné au cinéma à des rôles Shakspeariens avant d’interpréter James Bond à deux reprises.

Acteur dynamique et convaincant, il incarne davantage un héros de film d’action qu’un Bond et la franchise avait alors pris un virage dangereux en lorgnant trop vers le cinéma d’action pur.

La carrière de Dalton après Bond restera anecdotique, malgré des rôles dans Hot Fuzz, Doctor Who ou encore The tourist.

James Bond a bien failli ne jamais revenir à l’écran avant que la production ne rebondisse en 1995.

Avec moi, la franchise a un genou à terre.

Les James Bond de Timothy Dalton :

Tuer n’est pas jouer (1987)

Permis de tuer (1989)

PIERCE BROSNAN

Mon code de CB, c’est 007 (véridique)

Né en 1953, Pierce Brosnan avait été courtisé pour prendre la relève de Roger Moore, mais comme ce dernier, c’est un engagement pour la télévision (Les enquêtes de Remington Steele, 1982-87) qui l’empêcha d’accepter.

Brosnan incarnera un excellent Bond, renouant avec le flegme britannique et l’humour, en plus de son aisance dans l’action. L’acteur, fan de la saga, est tellement content d’incarner l’agent secret qu’il demandera à sa banque de changer son code de carte bancaire en 007 (et ce n’est pas une blague). Le succès et la qualité de Goldeneye relanceront totalement la franchise. Brosnan sera James Bond à 4 reprises, de 1995 à 2002.

Il est encore trop tôt pour dire si Brosnan a réussi sa reconversion après Bond, mais il est pour l’instant apparu dans divers films sympathiques ou populaires comme The matador, Coup d’éclat, Mamma Mia ou encore The ghost writer. Il a même monté une société de production, Irish Dreamtime, peu productive il est vrai.

Pourquoi je dois froncer les sourcils, déjà?

Les James Bond de Pierce Brosnan :

Goldeneye (1995)

Demain ne meurt jamais (1997)

Le monde ne suffit pas (1999)

Meurs un autre jour (2002)

DANIEL CRAIG

My name is Bourn…Bond, James Bond.

Né en 1968, Daniel Craig avait été vu dans Tomb Raider, Layer Cake, Les sentiers de la perdition, The Jacket ou encore Munich. Il revêt le costume du célèbre agent secret en 2006, pour Casino Royale. Malgré la présence de Martin Campbell (Goldeneye) à la réalisation, le monde entier est sceptique à l’annonce de ce nouveau Bond.

Et pourtant…Casino Royale sera l’un des tout meilleurs épisodes de la saga, renouant totalement avec l’esprit de la franchise et Daniel Craig incarnera un Bond viril, musclé (sous influence sans doute du style Jason Bourne et Jack Bauer) mais plein de charme, d’humour et d’élégance. Daniel Craig a incarné Bond à 3 reprises à ce jour.

Entre-temps, il a réussi à tenir le premier rôle dans Millenium, l’adaptation de David Fincher.

Vous en prenez pour 10 ans les gars

Les James Bond de Daniel Craig :

Casino Royale (2006)

Quantum of solace (2008)

Skyfall (2012)

Mais il se murmure que Craig aurait d’ores et déjà signé pour 2 films supplémentaires…

Quoi qu’il en soit, la franchise 007 se porte aujourd’hui à merveille, a fêté son cinquantenaire en 2012 et demeure l’une des valeurs sûres du box-office.

La grande classe

Parfait cadeau de noël ou plaisir pour les fans, un superbe coffret blu-ray réunissant tous les films de la saga officielle est disponible ici au prix de 150 euros :

Coffret Blu-Rays

P.S. : si vous aimez la franchise, n’hésitez pas à écouter l’épisode du podcast Any Given Film spécial 007 (6 heures de plaisir et de rigolade en perspective) :

Any Given Film spéciale 007

Pour conclure, un petit sondage pour savoir quel est vôtre James Bond préféré !

Bonus interdit: en 2005, cette photo du casting de Casino Royale a filtré sur internet. On peut voir l’un des recalés au casting pour interpréter 007, en la personne de wildgunslinger.

Recalé après 30 secondes d’audition.
Publicités

9 réflexions au sujet de « My name is Bond, James Bond »

  1. Non WIldgunslinger, reste podcasteur de Cinéma ! Ne va pas te fourrer dans des coups pas possibles !
    Tu as peut-être un poil moins de carrure que les acteurs précédents ! Sinon, bel article !

  2. Ah James Bond ! Quel mythe.
    Je trouve passionnant qu’il ai pu traverser toutes ses périodes en changeant et finalement en s’adaptant sans se trahir.
    Alors sur 22 films y’a du bon et du moins bon. Pour faire court, Connery a inventé le rôle et tout le reste lui doit beaucoup. Moore a repris un rôle qui avait l’air impossible et y a mis beaucoup de lui. Après on était dans les années 70, il y a un côté kitsch moins classe que les 60 qui a mal vieilli. Et puis cet humour grotesque était embêtant. (Requin, le Sheriff Peper, etc…)
    Dalton a fait exactement comme Craig, remettre de la testostérone dans 007 en sacrifiant un peu de « flegme ». Mais quel efficacité !
    Brosnan c’est les 90, clinquant, efficace, qui se la raconte et roule en BM. Mais il fera pas mal de bons épisodes.
    Lazenby… Le pauvre. Oui l’acteur est pas extraordinaire mais le film est vraiment différent et apporte une fraicheur à Bond. C’est pour moi un bon épisode à défaut d’être une incarnation bondienne pafaite.

    Bon j’arrête mon blabla… 😀

    Et j’ai voté Dalton, Bond injustement oublié mais revoyez Permis de Tuer, c’est violent et efficace !

  3. Joli article 😉
    Je te trouve cependant un peu dur avec George Lazenby, qui a joué dans un des rares Bond assez sombres, et qui aurait pu être un digne successeur si on lui avait laissé sa chance.

    Ensuite, je suis tout étonné que tu n’aies pas été plus cassant avec Timothy Dalton, moi qui pensais que tu le détestais ! ^^ et tu sais, il a joué un rôle important dans la série Chuck, où il reprend un rôle d’espion… et dans Looney Tunes back in action, il joue un simili Bond vieillissant également… et je ne parle pas de son rôle d’espion nazi dans le rigolo Rocketeer !
    Bref, Dalton a eu une carrière totalement vouée à la cause Bond, quelque part…

    ensuite, concernant Pierce Brosnan, tu savais qu’il avait été faire un tour sur le plateau de Rien que pour vos yeux ? On le pressentait déjà un peu dans le rôle mais sa série avait du succès, comme tu le sais… Sur ce Bond, son épouse jouait le rôle d’une fugace Bond girl, la Comtesse (qui se fait rouler dessus sur la plage)… et cette actrice est décédée avant même qu’il obtienne le rôle de Bond… triste.

    1. Oui je le savais pour Brosnan, ils le voulaient quand il faisait Remington Steele, il aurait du squeezer Dalton.
      Je parle de Cassandra Harris dans l’article sur les James Bond Girls 😉

  4. C’est « Layer Cake », darling (petite faute de frappe qui ne défigure aucunement ce très bel article). Daniel Craig rules!!!!!

    J’ai hâte de voir l’épisode avec Lazenby, que tout le monde se plaît à stigmatiser visiblement, mais dont on m’a murmuré qu’il était l’un des meilleurs opus, parce que l’un des plus sombres… Un épisode pour moi, donc!

    Et sinon, tu auditionnais pour Bond ou Le Chiffre? 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s