Mini-critique de Zero Dark Thirty

Note du film : 6/10

Quatre ans après le surestimé (et pourtant Oscarisé) Démineurs, Kathryn Bigelow met en scène la chasse à l’homme et la mise à mort de Ben Laden par la CIA, dans le très attendu Zero Dark Thirty.

Les Américains, qui avaient patienté 5 ans avant d’évoquer dans un long-métrage les évènements du 11 septembre (dans le très moyen World Trade Center d’Oliver Stone), se sont cette fois-ci permis de réagir beaucoup plus rapidement pour porter à l’écran la mort du responsable de ces évènements.

Ben Laden trouve la mort le 2 mai 2011 suite à un raid des américains qui l’ont débusqué, Zero Dark Thirty sort sur les écrans aux Etats-Unis le 11 janvier 2013. Pourtant enclins à mettre en images déroute (Vietnam), controverses (Green Zone) et cicatrices douloureuses de leurs soldats (Rambo First Blood), l’élan patriotique permet d’accélérer les choses lorsqu’il s’agit de mettre en scène des actions couronnées de succès. Ben Laden a été débusqué et tué par la CIA, il fallait que le monde entier le sache.

Ce Zero Dark Thirty est très inégal, souffrant d’un déséquilibre criant entre ses deux parties et d’une durée trop longue (30 ou 45 minutes de moins auraient sans doute amélioré le rendu).

La première partie s’attache à dévoiler l’organisation de la cellule de la CIA chargée de traquer les membres d’Al Qaïda et ce qu’on devine être Guantanamo ou un endroit similaire.

Premier constat : le soi-disant choc des scènes de torture est inexistant, pour peu qu’on ait déjà vu 24 ou Homeland par exemple.

La torture par le biais d’eau versée sur une serviette disposée sur le visage a été vue et même expliquée récemment dans le film Safe House (Sécurité Rapprochée) avec Denzel Washington.

Cette mise en place, brouillonne, lente et se voulant réaliste est finalement beaucoup trop longue et remplie de scènes répétitives.

Gros problème de rythme donc au démarrage de ce Zero Dark Thirty censé être un électrochoc.

Kathryn, j'ai le temps de bronzer pendant que le scénario se traîne?
Kathryn, j’ai le temps de bronzer pendant que le scénario se traîne?

Le scénario en lui-même est mal équilibré, alternant scènes surprenantes et scènes extrêmement prévisibles.

La plus grosse incohérence intervenant lors d’une scène à laquelle il est impossible de croire:

Spoiler (1) à ne lire en toute fin d’article (sous la bande-annonce) qu’après avoir vu le film.

Comme souvent avec Bigelow, les scènes s’ajoutent les unes aux autres de façon maladroite et parfois abruptes. Déjà présent sur Démineurs, ce défaut se retrouve ici, avec une cohérence d’ensemble approximative et un enchaînement maladroit des séquences qui nuit au rythme du film et qui laisse l’enjeu de côté.  A cela s’ajoute une Shaky Cam agaçante et superflue, simplement là pour donner un effet réaliste au film…ou bien pour tenter de rappeler le style de la série Homeland.

Résultat des courses : on attend que les choses se mettent en place pendant une heure et demie et on a l’impression que le film ne démarre réellement que lorsque Ben Laden est repéré.

Une fois le grand méchant débusqué, les choses s’accélèrent, la tension apparaît et on palpe enfin l’enjeu véritable du film…l’élément pour lequel on est venus dans la salle de cinéma et accessoirement l’idée qui a donné vie à ce long-métrage, rappellons-le.

Quelqu'un a une idée pour meubler l'histoire avant le raid?
Quelqu’un a une idée pour meubler l’histoire avant le raid?

Bigelow met alors enfin en scène de manière efficace et donne un sens et du rythme à son film. La scène du raid est parfaitement maîtrisée, les images sont saisissantes. Quelques traits d’humour opportuns viennent même se glisser lors de l’attaque, sans doute pour dédramatiser quelques scènes d’exécutions.

La dernière heure du film permet donc au spectateur de sortir de sa léthargie, pour profiter d’un spectacle de qualité, montrant d’une façon sans doute réaliste le déroulement du raid qui a coûté la vie au chef d’Al Qaïda. Ceci ne sera pas suffisant pour rendre ce film très bon, les défauts de la première moitié ayant fortement altéré le rythme et la qualité de l’ensemble.

Côté casting, Jessica Chastain, nominée aux Oscars, livre une performance intéressante, mais loin de l’excellence annoncée.

Zero Dark Thirty est donc un film moyen doté d’une bonne dernière heure, mais beaucoup trop inégal et ennuyeux dans sa mise en place pour devenir une référence.

Cela étant, le film traitant d’un sujet forcément apprécié des Américains, il y a de fortes chances pour que les Oscars récompensent tout de même une nouvelle fois le travail de Bigelow…

La note (1) contient un spoiler et ne doit par conséquent être lue que si vous avez vu le film.

(1) la mort de plusieurs agents de la CIA, suite à l’erreur de l’instigatrice du rendez-vous qui demande expressément à laisser entrer dans leur base sans fouille une voiture avec deux hommes extrêmement suspects…

Publicités

3 réflexions au sujet de « Mini-critique de Zero Dark Thirty »

  1. Perso, le sujet ne m’intéressant pas particulièrement (et pourtant j’adore, contrairement à toi, la Dame Bigelow), je ne compte pas me précipiter pour le voir !
    par contre, qq observations sur ta brillante chronique :
    « A cela s’ajoute une Shaky Cam agaçante et superflue, simplement là pour donner un effet réaliste au film…ou bien pour tenter de rappeler le style de la série Homeland. » Elle n’en est pas à sa première utilisation de la shaky cam réaliste puisque déjà dans Strange days, c’était le cas avec toutes les scènes en point of view (dont le tout début de film).
    « Comme souvent avec Bigelow, les scènes s’ajoutent les unes aux autres de façon maladroite et parfois abruptes » quand je lis ça, je me dis que tu n’as pas vu tous les films de la Dame Bigelow. Blue steel ou Near dark, par exemple. (pour le reste, je sais que si :p Bon, en même temps… mea culpa, tu dis « comme souvent » et non « comme toujours » ^^
    Mais bon, allez, je veux bien te croire quand tu dis que ce film est chiant.
    Tu lui mets 6/10 ? ah tiens, imdb 7.7 ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s