Mini-critique de The Collection

Note du film : 6,5/10

The Collection est la suite directe de The Collector, film sorti en 2009.

Derrière la caméra, on retrouve pour la seconde fois Marcus Dunstan, connu pour avoir pour avoir été le scénariste de la trilogie Feast, des épisodes 4 à 7 de Saw, mais aussi de…Piranha 3DD!

Trois ans après le petit succès de The Collector, Marcus Dunstan nous replonge dans un torture porn violent et gore. Si le premier volet constituait un Home Invasion à proprement parler, cette sequel s’éloignera de ce genre pour laisser plus de liberté au scénario et par la même occasion agrandir le terrain de jeu.

L’histoire sera centrée autour d’une jeune femme (Elena) kidnappée par The Collector, qu’un homme au service du père de cette dernière tentera de libérer, aidé par le héros du précédent opus (Arkin).

Le film débute en effet dans une discothèque, investie par The Collector (sans que l’on sache vraiment comment, au passage) qui se livre à un joyeux massacre avant de capturer  Elena, qui avait échappé à la tuerie et avait eu le temps de délivrer Arkin.

Quelqu'un a vu mon verre de Coca?
Quelqu’un a vu mon verre de Coca?

Le cœur du film se situe ensuite dans un ancien hôtel, où The Collector a installé ses quartiers, donnant naissance à un huis clos horrifique.

Dès le départ, Dunstan pose les règles du jeu : cette suite sera plus violente et plus folle. En s’affranchissant dès le début des contraintes du réalisme, il oriente clairement son film vers un torture porn excessif et divertissant, à la limite parfois du second degré.

La volonté affichée d’aller plus loin dans le genre sera à la fois la force et la faiblesse de ce film, puisqu’on cèdera volontiers à la surenchère, comme à la multiplication des pièges tous plus sanglants les uns que les autres.

L’influence de la saga Saw se fait d’ailleurs clairement ressentir dans la seconde partie du long-métrage, de façon plus nette encore que dans le premier volet.

Sans faire preuve d’une originalité à toute épreuve, Dunstan multiplie tout de même les bonnes idées, parvient à ne pas faire faiblir le rythme du film et propose un spectacle honnête et plutôt agréable, pour les amateurs du genre.

Parmi les défauts, il faudra citer quelques grosses facilités scénaristiques.

La recherche du lieu de détention d’Elena se trouve facilitée par un stratagème assez grossier utilisé par Arkin, basé sur des entailles que le malheureux se sera fait sur son bras en guise de carte. On n’est pas loin ici du ridicule de Taken 2 et des sons retenus par Liam Neeson sur un trajet de plusieurs kilomètres en voiture…

La mise en scène est à la hauteur du premier volet, inspirée et efficace. Quelques scènes sont même très réussies, comme cette séquence au cours de laquelle Arkin évoluera lentement dans une pièce illuminée par intermittence grâce à une ampoule défaillante.

C’est clairement dans les espaces clos et confinés que Dunstan est le plus à l’aise avec sa caméra, proposant des moments de tension intéressants.

Mention particulière à Josh Stewart (Arkin), qui, avec ses faux airs de Sean Penn, livre une prestation convaincante et qu’on devrait donc sans doute revoir à l’écran.

The Collection plaira donc aux amateurs de torture porn et probablement à ceux qui avaient aimé le premier opus.

Si vous craignez les effets gore et la violence, passez votre chemin.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Mini-critique de The Collection »

  1. Pour info, tout comme James Wan et Leigh Whannell (SAW, Dead silence, death sentence, Insidious…) Marcus Dunstan bosse en duo avec Patrick Melton.
    Les deux lascars ont écrit effectivement les scénarii de SAW 4 à 7, mais aussi ceux de la trilogie Feast qu’ils n’ont cependant pas réalisé ! En effet, il s’agit de John Gulager (le fils de l’acteur Clu Gulager) le metteur en scène de cette trilogie bien folle. (ils ont reformé cette équipe pour le Piranha 3DD de sinistre mémoire).
    Enfin, chose amusante, Josh Stewart a joué le principal homme de main de Bane dans TDKR 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s