Mini-critique de Gangster Squad

Note du film: 7/10

Gangster Squad, comme son nom l’indique, est un film de gangsters, contenant de l’action…mais aussi de l’humour et un certain sens du second degré.

Rien d’étonnant quand on sait qu’à la barre se trouve Ruben Fleisher, le réalisateur de Bienvenue à Zombieland.

Mickey Cohen (Sean Penn) est un truand qui règne sur Los Angeles, bien entouré de ses hommes de main et de la belle Grace (jouée par Emma Stone).

Le sergent John O’Mara (Josh Brolin), est un policier au sens du devoir très appuyé, qui va s’entêter à vouloir faire tomber Cohen. Dans ce but, il sera choisi pour monter une équipe (la fameuse Gangster Squad) autour notamment des personnages interprétés par Ryan Gosling, Michael Pena ou encore Giovani Ribisi. La stratégie ? Faire tomber l’empire de Cohen en s’attaquant à ses livraisons de drogue ou ses commerces. Le tout d’une façon violente et sans quartier.

La première qualité de ce film est son rythme, tonitruant. De la scène d’ouverture au final, les coups de poing pleuvent, les fusillades se succèdent, l’action ne faiblit presque jamais. Les policiers, agissant en sous-marin, n’hésitent pas à se servir de leurs armes pour éliminer leurs ennemis, quitte à tirer en premier.

Emmené par une bande d’acteurs qui a manifestement pris du plaisir à l’entreprise, Gangster Squad remplit le cahier des charges pour ce qui concerne l’action. Une certaine violence surgit même par moments à l’écran, apportant un peu plus d’intensité au film.

La bande-son apporte également sa contribution en accentuant le rendu de plusieurs séquences.

Fleisher se révèle à son aise pour chorégraphier les fusillades. Les mouvements sont stylisés, certains plans très beaux.

Regarder Emma Stone dans les yeux tue.
Regarder Emma Stone dans les yeux tue.

Une certaine ironie se dégage du film, ressentie dans les dialogues ou dans certains accès de violence. C’est ce qui risque de déplaire à certains, le second degré parfois sous-jacent venant édulcorer le propos. Parce qu’il ne faut pas oublier qu’on découvre une guerre entre la pègre des années 50 et un groupe de policiers survitaminé.

On peut aussi interpréter ce second degré comme une dose d’humour venant accompagner l’action et la violence déferlant à l’écran, créant un mariage original mais loin d’être déplaisant.

Gangster Squad est un film original, situant son action dans les années 50, mais animé d’un esprit, d’un humour et d’un ton très moderne. Un mélange des genres qui pourra par moments paraître un peu curieux, mais qui offre un spectacle détonnant.

Le casting est très bon, Josh Brolin en tête en dur à cuire obnubilé par son sens du devoir et de l’ordre. Ryan Gosling, en dandy séducteur et policier sûr de lui, est bon, sans être exceptionnel.

Emma Stone, séduisante au possible (notamment dans sa robe rouge), livre une bonne prestation, malgré un personnage un peu trop cliché.

Enfin, Sean Penn n’est pas mauvais, mais surjoue beaucoup trop, comme il le fait malheureusement parfois.

A noter les ressemblances amusantes avec l’histoire de Miami Vice, puisque le Gangster Squad attaque Cohen en s’en prenant à son commerce et que Ryan Gosling séduit sa compagne.

Ce Gangster Squad, s’il n’est pas forcément un très bon film, est tout de même bon, ne serait-ce que pour l’énergie qu’il contient, le fun, sa mise en scène stylisée et son originalité. Le choc des styles et des cultures en laissera plus d’un pantois, mais c’est clairement un petit plaisir à découvrir en salles.

P.S.: en bas de page, après le module de sondage, interview d’Emma Stone.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Mini-critique de Gangster Squad »

  1. Bonne critique, dans laquelle tu résume très bien le film. C’est un divertissement avant tout, du fun à l’état pur avec un casting cinq étoiles, une mise en scène très propre et une esthétique soignée. Sans être original et exceptionnel, c’est du plaisir avant tout et il faut des films comme ça !

  2. ce film est tirée d’une histoire vraie, cette Gangster Squad a bel et bien existé… Je sais que j’irai voir ce film, parce que je kiffe la Justice expéditive et les films qui en font l’apologie. Ouais ! Fuck off Telerama. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s