Mini-critique de Pas Très Normales Activités

Note du film : 1,5/10

Norman fait des vidéos. Norman a des millions de vues sur Youtube. Norman a beaucoup d’amis sur Facebook. On parle de Norman à la télé. Norman a près de 800 000 followers sur Twitter et son compte est vérifié.

Alors, Norman fait du cinéma.

Partant probablement de l’idée de récupérer un pseudo phénomène de société, quelques grands esprits ont décidé d’offrir un rôle sur-mesure à Norma Thavaud, 25 ans, pour tenter d’attirer dans les salles obscures des millions de clics. De spectateurs, pardon.

Nous passerons rapidement sur le scénario de ce « film », puisqu’il se limite au minimum syndical. Mais attention, l’excuse est toute trouvée : c’est une Pa-Ro-Die. Et en plus, il s’agit de parodier un film pas terrible et sans grand scénario.

Jolie astuce pour justifier un film sans scénario et sans volonté artistique.

Blin emménage à la campagne avec Karine, sa jolie copine, dans la maison de sa grand-mère, décédée. La nuit, de mystérieux bruits vont les réveiller. Précisons ici que les deux forment un couple, parce qu’on ne les verra jamais se toucher ou s’embrasser. Les scénaristes (dont on peut douter de l’existence) n’ont visiblement pas pensé à essayer de rendre les deux personnages crédibles, qui ressemblent beaucoup plus à des colocataires forcés de partager un lit qu’à un couple. Ajoutez à cela un voisin mystérieux, un vidéaste un peu pervers…et pas grand-chose d’autre.

Le film se contentera de dérouler un tapis rouge à Norman Thavaud, qui arpentera la maison en débitant des vannes très mal écrites sur un ton monocorde.

Norman fait du Norman, rien de plus. Il ne démontre à l’occasion de ce passage sur grand écran aucun talent particulier d’acteur, un sens de l’improvisation assez limité et un don pour la comédie inexistant.

A noter que les concepteurs de « Pas très normales activités » n’avaient pourtant pris qu’un risque limité en recréant les conditions d’une vidéo Youtube, puisque le personnage de Blin passe son temps à parler à son téléphone, utilisé comme caméra.

Stéfi Celma, sa partenaire à l’écran, elle, surnage dans cet ersatz de film, compensant un personnage limité par une grande énergie, un charme et un sens du jeu qui tranche avec celui de Norman.

Je suis vraiment obligée de terminer ce tournage?
Je suis vraiment obligée de terminer ce tournage?

Maurice Barthélémy passe devant la caméra pour la seconde partie et tente d’apporter un grain de folie à l’entreprise, mais rien n’y fera.

Jamais le film ne sera drôle, tout au plus vous arrachera-t-il un sourire…grâce à une vanne de Stéfi Celma.

Entre des blagues d’un goût plus que douteux (le « Et en plus, ils sont Noirs » de Norman en tête), des situations qui tentent vainement d’être cocasses, une ambiance inexistante, ce film constitue le degré (2.) 0 de la comédie et du cinéma.

La farce ne durera qu’une heure et vingt minutes. Et ce sera une éternité.

Même après « Low-Cost », on peut se demander pourquoi Maurice Barthlémy s’est compromis avec cette désastreuse tentative de récupération du « phénomène Norman ».

Un film proche du néant, dont on ne peut rien retirer à part la découverte de Stéfi Celma.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Mini-critique de Pas Très Normales Activités »

  1. Perso j’ai bien kiffé, franchement. Je ne m’attendais à rien, et c’est effectivement à un film au goût de néant auquel on a droit, mais tellement barré dans l’absurde et le grotesque qu’il en devient vraiment funky. Un OFNI qui a su capter mon attention. Pour ma part, pas mal du tout, donc, même si très très perfectible.

  2. hihi j’adore quand tu dis du film parodié (càd Paranormal Activity) qu’il n’est « pas terrible et sans grand scénario » alors que tu passes ton temps à le défendre devant moi…
    Tu es un Vil coquin.

    Bon sinon, il est clair que toute cette vague d’idiots youtubesques feraient bien mieux de retourner chez eux plutôt que de se prendre pour des acteurs (Morsay, Norman…)

  3. .. Et les gens qui critiquent cette ‘vague d’idiots youtubesques’ feraient mieux de se renseigner un minimum avant de cracher sur eux.. Norman n’a rien a voir avec Morsay. Morsay insulte sans raison , Norman ecrit des sketches qui font rire des millions de jeunes. Et pour ma part j’ai trouvé ce film très drôle, certes avec un scenario au ras des paquerettes, mais avec des acteurs vraiment bons et naturels, et je n’ai pas vu passer les 1h20, voilà.

    1. J’aimerai connaitre la fin du film s’il vous plait. J’ai été obligé de quitter la salle 20 minutes avant la fin et je n’ai pas voulu repayé ensuite. Vous pouvez me la raconter svp ? Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s