Mini-critique de Du Plomb Dans La Tête (Bullet To The Head)

Quelques semaines après Arnold Schwarzenegger, c’est au tour d’un autre Expandable, Sylvester Stallone, de revenir à l’affiche d’un film d’action musclé, Du plomb dans la tête, sous la direction d’un autre revenant des années 80, en la personne de Walter Hill, réalisateur de 48 heures et de da sequel, notamment.

Note du film: 7/10

Sly interprète ici James Bonomo, un tueur à gages piégé par son employeur, qui voit son partenaire d’armes tué. Il fera alors alliance avec un policier, enquêtant sur l’ex-employeur de James.

Le scénario n’est pas très ambitieux, ne visant clairement qu’à assurer le rythme de la quête des deux héros.

Simple mais efficace, la sobriété de l’histoire ne sera pourtant jamais un handicap pour ce film.

C'est moi qui conduis, rien à foutre de Fast and Furious
C’est moi qui conduis, rien à foutre de Fast and Furious

Walter Hill, après une absence au cinéma d’une dizaine d’années (sa dernière réalisation remontant à 2002 avec Undisputed) prouve qu’il est encore capable de mettre en scène un film d’action musclé et efficace.

Empreint une violence sèche, le film assure l’essentiel, et de manière admirable.

Quelques exécutions sommaires, quelques combats à mains nues…ou à la hache, viendront ponctuer un spectacle réussi et réjouissant.

Sylvester Stallone, affûté comme jamais, tient son rôle de façon convaincante, tandis que Sun Kang prouve qu’il peut être un solide side-kick, après ses apparitions réussies dans la saga Fast and Furious.

Jason Momoa (Conan, Game of thrones) incarne le méchant du film avec efficacité sans toutefois illuminer le film de son charisme, limité.

Du plomb dans la tête est donc un film d’action réussi, que sa simplicité et son efficacité rendent très plaisant.

Sans être un modèle du genre, ce film remplit son cahier des charges et offre un spectacle agréable.

A voir.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Mini-critique de Du Plomb Dans La Tête (Bullet To The Head) »

  1. Voici un film effectivement efficace adapté d’une bande dessinée française (éditée chez Casterman) que j’ai chez moi :p
    Chose amusante, le héros, dans la bd, ressemblait énormément à Sly période « Get Carter » !

    Ensuite, il faut avouer que le scénario ne casse pas trois pattes à un canard coréen et que le prétexte conduisant un flic à s’associer avec un tueur à gages n’est pas crédible une seule seconde. Le flic sait que l’autre a tué son ancien partenaire, mais spagrave, il fait équipe avec lui et lui fait confiance. Mouais…

    Sinon, ça reste très sympa à regarder, c’est bien bourrin dans le bon sens du terme, et le film aligne les punchlines réjouissantes comme Sly allonge les corps.

    Et Sarah Shahi prouve qu’elle est aussi jolie que dans Fairly Legal *love*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s