Mini-critique Les Profs

Les Profs, adaptation de la bande-dessinée éponyme d’ Erroc et Pica, est une comédie réalisée par Pierre-François Martin-Laval, également acteur aux côtés de François Morel, Isabelle Nanty, Christian Clavier, Stéfi Celma, Kev Adams ou encore Arnaud Ducret.

Note du film: 4,5/10

Pierre-François Martin-Laval n’est pas connu pour réaliser des films d’une finesse exemplaire et ce n’est pas son troisième long-métrage (après Essaye-moi et King Guillaume) qui viendra contredire ce principe.
Cette nouvelle comédie surfe sur la vague des adaptations de BD pour enfants et des aventures scolaires, comme L’élève Ducobu (1 et 2), Le petit Nicolas ou encore La vraie vie des profs.
L’histoire est assez simple: le lycée Jules Ferry connaît le taux le plus faible de réussite au bac (12%). Les meilleurs professeurs n’ont pas réussi à changer les choses, le rectorat a alors l’idée d’envoyer dans ce lycée les pires professeurs de France.

Ici, pas de demi-mesure, l’héritage des comédies franchouillardes des années 80 est totalement assumé, avec des gags décomplexés et dans la veine des Sous-doués passent le bac ou de P.R.O.F.S.
A l’arrivée, on obtient une comédie inégale, alternant maladroitement gags décalés et / ou amusants et sketches balourds à tendance beauf.
Quelques répliques feront mouche, certains jeux de mots prêteront à sourire, quand plusieurs scènes susciteront davantage un sentiment d’embarras.

J'ai oublié mon cahier de sexte
J’ai oublié mon cahier de sexte

 

Cette curieuse inégalité se retrouve dans le casting et dans la disparité des prestations.
Quand Isabelle Nanty surjoue un maximum, Christian Clavier semble à peine plus réveillé et dynamique que son personnage.
Quand François Morel côtoie le ridicule à cause d’un jeu catastrophique, Stéfi Celma dépasse la vacuité de son personnage en lui apportant une dose de charme qui compense sa vulgarité et surtout une fraîcheur et un dynamisme salvateurs.
Quand Pierre-François Martin-Laval peine à être touchant, Kev Adams (héros de la série télévisuelle Soda) apporte une énergie intéressante au film, malgré la pauvreté de ses répliques.

Il ne faudra rien attendre du scénario, qui ne réservera qu’une scène vraiment intéressante, une sorte de climax de l’absurde, qui atteindra son but.
Une fois passée cette scène, on se dirigera vers un final sans surprise et assez laborieux.

Dommage, car il y avait sans doute beaucoup mieux à faire de ces personnages.
Le désir de faire de ce film une comédie populaire était sans doute trop grand.
En visant un public trop familial, cette comédie s’avère assez limitée et trop inégale pour que la satisfaction l’emporte.
Sans être une catastrophe ou le navet de l’année, le résultat est légèrement en dessous de la moyenne.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Mini-critique Les Profs »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s