Zoom sur Zombieland , Hannibal , Defiance et Da Vinci’s Demons

Alors que les films sortent en rafale dans nos salles chaque mercredi, les nouvelles séries affluent elles aussi, en 2013.

Petit retour rapide sur les pilotes de quatre d’entre elles: Hannibal, Defiance, Zombieland et Da Vinci’s Demons, dont la moitié constituent des sortes de spin-off à des films.

On peut faire aussi mauvais maquillages que Buffy en 2013. Si, si.
On peut faire aussi mauvais maquillages que Buffy en 2013. Si, si.

Defiance est la nouvelle série de science-fiction, de la chaîne spécialiste, SyFy. Mettant en scène le relatif inconnu Grant Bowler et Julie Benz (Rita dans la série Dexter), cette série nous plonge dans un futur proche, dans lequel la terre a été colonisée par des extraterrestres.

Après la guerre, plusieurs races d’aliens tentent de cohabiter avec les humains, notamment dans la ville de Defiance, dirigée par Amanda (Julie Benz). Jeb (G. Bowler) tente de se rendre utile en vendant ses services.

Le pilote de cette nouvelle série n’est pas remarquable, loin de là. Si l’idée de réunir plusieurs races d’extraterrestres et de les faire cohabiter avec des humains était assez originale, le traitement des personnages le sera beaucoup moins.

Les révolutions de palais se dessinent dès la première heure du pilote, laissant augurer d’une évolution plutôt malheureuse du scénario pour les épisodes suivants.

Sans être indigeste, l’histoire n’est pas passionnante.

Beaucoup plus grave, le traitement visuel de Defiance est catastrophique. Les effets spéciaux et les maquillages feraient même passer ceux de Terra Nova pour sublimes.

Problème récurrent des séries TV traitant de science-fiction sans en avoir les moyens véritables, le rendu est ici un supplice pour les yeux.

Le personnage de Jeb, loin d’être passionnant, est interprété par un Grant Bowler qui ressemble clairement à un acteur de seconde zone, sans grand charisme.

Seule Julie Benz émerge de cette médiocrité ambiante, en campant une femme autoritaire crédible.

Sans être affreuse, cette série ne donne pas envie de se relever la nuit et on pourra facilement l’abandonner après le pilote. Il y a même fort à parier qu’il n’y aura pas de seconde saison….

 Note: 4/10

Non, l'acteur talentueux et charismatique, ce n'est pas moi.
Non, l’acteur talentueux et charismatique, ce n’est pas moi.

Après le retour à la jeunesse du tueur en série cannibale par le film Hannibal Lecter (Les origines du mal), c’est au tour d’une série de tenter de revenir aux sources du mal et à la relation entre Will Graham et Hannibal Lecter avec la série Hannibal, diffusée sur NBC.

Le recrutement au casting de l’excellent Mads Mikkelsen (Le Chiffre dans Casino Royale) dans le rôle du tueur laissait espérer le meilleur.

Seulement voilà, il n’en sera rien, pour une série cédant trop facilement aux effets visuels de mauvais goût et à une ambiance trop mystique.

Will Graham est en effet assailli de flashes visuels au rendu épouvantable et beaucoup trop répétitifs lorsqu’il a des visions des meurtres sur les scènes de crime.

Joué par un acteur (Hugh Dancy) assez énervant et très éloigné du style de William Petersen (l’interprète de ce personnage dans Sixième Sens de Michael Mann), ce Graham là agace dès ses premières apparitions.

Tout le talent et le charisme de Mads Mikkelsen ne parviendront pas à faire oublier ce traitement maladroit et l’envie de suivre les aventures d’Hannibal pourra vous passer dès la vision de ce pilote, plutôt très moyen.

 Note: 5/10

Comment ça, on n'est pas drôles?
Comment ça, on n’est pas drôles?

Après le succès de l’amusant Zombieland en 2007 au cinéma, la grande mode des zombies actuelle, portée par le succès gigantesque de la série The Walking Dead, a sans doute motivé Amazon à produire une série mettant en scène des zombies avec Zombieland.

Ce sera sous l’angle de la comédie qu’on découvrira donc ces nouveaux zombies, à travers un petit groupe de survivants, composé d’une petite fille, d’une adolescente (Maiara Walsh, vue dans Desperate Housewives dans le rôle d’Ana Solis), un leader (Kirk Ward) et d’un adolescent.

Sur un format légèrement plus long qu’une sitcom (26 minutes), Zombieland tente d’allier la comédie à l’horreur, en reprenant les codes du film et en lorgnant sur le style de Shaun of the dead.

Le mélange ne prend malheureusement pas, l’humour manquant cruellement de finesse et les personnages de subtilité (notamment le héros).

La faute probablement à un acteur horripilant et adepte du surjeu à outrance (Kirk Ward), mais aussi à un scénario navigant trop entre deux genres, sans jamais trouver sa place.

Sans être terriblement mauvais, on aura là aussi du mal à donner une seconde chance à Zombieland, après un pilote plutôt raté.

Note: 4/10

Da Vinci a un drôle de code de conduite
Da Vinci a un drôle de code de conduite

Da Vinci’s demons est sans doute la série la plus originale des quatre testées ces dernières semaines, puisqu’elle choisit comme personnage principal Leonard de Vinci.

On découvre l’artiste / inventeur à Florence, au milieu de complots et de luttes pour le pouvoir.

Campé par Tom Rilery, un acteur au style théâtral un peu trop marqué, mais loin d’être mauvais ou déplaisant, ce personnage séduit dès les premières minutes.

La chaîne Starz lorgnait sans doute sur l’univers à succès de Games of Thrones quand elle a décidé de mettre cette série à l’antenne et bien lui en a pris puisque le concept fonctionne assez bien.

N’hésitant pas à montrer ou suggérer des scènes de sexe hétéro ou homosexuelles assez régulièrement, on retrouve les ingrédients chers à Game Of Thrones, dans un environnement tout de même assez différent et très réussi.

Un petit bémol tout de même pour le rendu visuel des cités, parfois hasardeux et trop artificiel.

En-dehors de ce défaut, cette série est agréable, d’autant qu’on peut imaginer découvrir quelques célèbres inventions au fil des épisodes.

La plus réussie des quatre séries présentées dans cet article.

Note: 7/10

Publicités

7 réflexions au sujet de « Zoom sur Zombieland , Hannibal , Defiance et Da Vinci’s Demons »

  1. Je n’ai tenté que Hannibal sur les séries que tu cites, mais le pilote, contrairement à toi, m’a agréablement surprise. Les effets visuels sont plutôt réussis, et la personnalité torturée de Graham laisse augurer du meilleur quant à sa collaboration avec le ténébreux Lecter, campé par un Mikkelsen toujours aussi charismatique. Bref, j’ai bon espoir pour la suite…
    Da Vinci’s Demons me tente bien aussi…

  2. Hannibal ne me tente pas , et zombieland j’avais envie de le voir mais ta critique me decourage ….
    Da Vinci Demons c’est prevu , quand à defiance , je compte aussi en parler . C’est pas si bon que cela pour cette derniere mais je serai moins severe que toi 😀

  3. Hannibal commençait bien pour moi, même si le pilote est bourré de défauts. J’aime le côté ultra-glauque et sanglant, surtout pour une production NBC. Seulement voilà, malgré la sympathie du casting et un bon héros, les deux autres épisodes diffusés sont à la limite du catastrophique. On se rend compte que l’intrigue principale est bidon, que chaque épisode aura droit à son serial-killer en mode Contes de la Crypte (c’est inventif certes) mais SURTOUT, les petits moments ridicules se multiplient. Fred, quand tu auras vu l’épisode 3, dis-moi ce que tu penses de la « journaliste » rousse qui se permet d’aller parler à une victime censée être protégé par la police sans aucun problème alors qu’elle est déjà connu du service de Will. Et surtout, le moment déjà culte du frère d’une victime qui se cache derrière un arbre et saute pour continuer la conversation de deux filles juste devant lui. Risible. C’est vraiment dommage.

    Quant à Zombieland, entièrement d’accord, mais je mettrai 1/10. Je me suis promis en regardant ce premier épisode de ne plus voir un seul autre de cette série – et probablement des productions Amazon. Comme tu l’as dit, ce n’est ni drôle ni effrayant, avec comme seule bonne idée la recherche de survivants qui crèvent un à un sous leurs yeux. Sinon, c’est lamentable, mal joué, et les 1200 références au film sont pathétiques (du genre il faut tout caser pour bien montrer que c’est la suite – des Twinkies au Zombie Kill of the Day). Ca me fait mal au coeur car je suis fan du film et je voulais réellement une suite.

  4. Alors alors alors… lol
    Pour Defiance j’ai tout autant que toi été choquée par la laideur des maquillages, mais j’aime bien le perso de Julie Benz et le « héros » donc je vais essayer d’aller plus loin pour me faire une véritable opinion.
    Zombieland je l’ai pas encore regardé mais je crains déjà d’être déçue, étant une inconditionnelle du film.
    Hannibal, je ne suis pas du tout d’accord avec toi ! J’ai beaucoup aimé les 3 épisodes que j’ai vu pour le moment et les effets visuels ne m’ont pas dérangée bien au contraire. De plus, je trouve le personnage de Will Graham vraiment intéressant, si ce n’est plus que celui d’Hannibal lui même.
    Da Vinci’s Demons est mon coup de coeur parmi les nouveautés du moment ! J’ai adoré les deux premiers épisodes et le style théâtral ne me dérange pas, je trouve que justement il colle parfaitement avec cet univers mi-réalisite mi-esthétique. Par contre je vois pas trop le rapport avec GoT. Je trouve qu’ils surfent plutôt sur le succès de Spartacus, série phare de Starz qui s’est arrêtée le soir où Da Vinci’s Demons a démarré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s