Mini-critique de Upside Down

Réalisé par Juan Solanas, avec Kirsten Dunst et Jim Srurgess, Upside Down tente le pari de raconter une histoire d’amour dans un contexte fantastique.

Note du film: 6/10

Second film de Juan Solanas (après Nordeste en 2005), doté d’un budget de 60 millions et d’un point de départ intéressant, Upside down avait tout pour être une très bonne surprise. Ce ne sera pourtant pas tout-à-fait le cas.

Adam et Eve (il fallait oser) évoluent dans un monde particulier : deux univers qui se font face, aux propriétés gravitationnelles inversées.

C’est ainsi qu’Adam vit dans le monde du bas, pauvre et triste, et Eve celui du haut, riche et opulent.

La distance entre les deux mondes est toutefois infime, les liens seulement empêchés par le principe de gravité.

Adam et Eve, vivant près d’une montagne, avaient ainsi trouvé le moyen d’entrer en contact dans leur enfance, avant de tomber amoureux l’un de l’autre.

Adam, maintenant adulte, veut retrouver Eve, dont il croit retrouver la trace, dix ans plus tard, après un drame au cours duquel la jeune fille aurait pourtant perdu la vie.

Ce film est assez réussi dans son ensemble mais comporte un certain nombre de défauts, relativisant ses qualités.

Premier point noir : il est relativement difficile de croire à cet univers un peu trop abracadabrant et manichéen.

Les deux mondes sont trop proches l’un de l’autre et même perceptibles, dès lors que des constructions aussi simples qu’un immeuble permettent aux gens d’entrer en contact sans difficulté. Cet aspect peut d’emblée rebuter parce qu’il rend trop simple la communication entre les deux mondes d’une part, et d’autre part parce qu’il enlève une grande partie du mystère, les deux univers étant presque palpables.

Second écueil : le côté cheap du film, doté d’effets spéciaux parfois douteux et d’une photographie pas très agréable à l’œil.

Les défauts visuels rendent l’univers trop artificiel, trop lumineux et certaines scènes frôlent même la faute de goût.

L’histoire d’amour est traitée de manière bien trop niaise et confère à cet Upside Down un côté mielleux parfois agaçant.

Impossible de me souvenir de la technique de Spider-Man...
Impossible de me souvenir de la technique de Spider-Man…

Enfin, pour en finir avec les défauts du long métrage, le dernier tiers est bien trop rapide et élude certaines questions qui semblaient pourtant au cœur du film.

Il reste toutefois que ce long-métrage est agréable à suivre, l’histoire proposant plusieurs petits rebondissements sympathiques bien que prévisibles.

La mise en scène est assez inventive, jouant très bien avec les possibilités que lui offrent les lois de la gravité inversée des deux mondes.

Les deux acteurs principaux, très à l’aise, sont efficaces, même si Jim Sturgess a du mal à se départir d’un sourire un peu trop persistant.

Au cœur d’un scénario un peu trop convenu et au beau milieu de sentiments un peu trop exacerbés confinant par moments à la niaiserie, l’originalité de certains plans et le rythme des scènes d’infiltration d’Adam dans le monde d’Eve permettent d’apprécier le spectacle.

Pas exempt de gros défauts donc, cet Upside Down ne restera pas dans les mémoires, mais se laisse regarder sans problème.

Une chose est sûre, même si on se passera de revoir ce film, on suivra la carrière de Juan Solanas avec un certain intérêt.

P.S.: avant ce second long-métrage, Solanas avait un réalisé un court, The Man Without a Head, que vous pourrez voir en fin d’article.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Mini-critique de Upside Down »

  1. J’ai bien aimé ce film. Je les regardais en Vo, le personnage de Kirsten Dunst s’appelle Eden ce qui sonne déjà mieux que Eve. Enfin bref, même si le film est loin d’être parfait je trouve qu’il est très bien et qu’il mérite d’être vu !

  2. J’avoue que j’attendais ce film depuis un petit moment pour l’univers décalé et visuellement sans dessus dessous (c’est le cas de le dire je le crois ^^) mais visiblement les critiques sont très moyennes, notamment sur les points que tu as trouvé les plus faibles. J’espère quand même être surpris, normalement je vais le voir cette semaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s