Mini-critique: Denis

Denis est la nouvelle comédie romantique française de l’année…ou de la semaine, la production de films de ce genre s’agrandissant sans cesse dans notre pays.
Cette fois-ci, ce sont Jean-Paul Rouve, Fabrice Eboué et Audrey Dana qui s’y collent, sous la houlette de Lionel Bailliu.

Sous couvert d’une idée originale, que vaut vraiment cette énième rom com à la française?

Denis (Jean-Paul Rouve) est un homme un peu lourd, pas très beau, qui manque de goût…ce qui ne l’aura pourtant pas empêché de dérober deux femmes à Vincent (Fabrice Eboué) en quelques années. Maintenant en couple de manière stable avec Anna (Audrey Dana), Vincent panique lorsqu’il doit de nouveau faire face à Denis…

En prenant en considération le fait que Fabrice Eboué s’était montré plutôt bon et étonnant dans l’amusant et décalé Case Départ, on pouvait, au vu du pitch de départ et du style parfois déjanté de Jean-Paul Rouve, espérer un film original et loufoque.
Il n’en sera rien, l’intérêt suscité par le scénario et par quelques rebondissements intéressants ne suffiront pas à faire de Denis une bonne comédie.

L’énorme faiblesse de ce film se situe en effet dans l’écriture des dialogues et dans le rendu presque désastreux des différents gags, qui tombent tous immanquablement à plat.
Même Fabrice Eboué, pourtant d’ordinaire doté d’un sens de la réplique plutôt percutant, semble emprunté, presque effacé et ne parvient pas à profiter d’une bonne réplique pour faire valoir ses talents.

Le film navigue sans cesse entre deux eaux, peinant à amuser avec des gags ratés, tout en tentant de surprendre son monde avec un fil conducteur quelque peu inhabituel.
La volonté de briser les codes du genre par de multiples fausses pistes et quelques twists plutôt malins aurait pourtant pu suffire à faire de Denis une réussite. C’est donc d’autant plus regrettable que les scénaristes n’aient pas fait preuve d’autant d’originalité dans l’écriture des gags…

Denis le blog cinema de wildgunslinger

Les acteurs, tantôt effacés (Eboué, Dana), tantôt agaçants (Rouve), ne parviennent jamais à rehausser la qualité d’un film médiocre.

Denis ne provoque que quelques sourires, arrache difficilement un rire et la machine se grippe assez vite, malgré un intérêt toujours présent pour une intrigue plutôt habile.

Ce qui aurait pu constituer une belle surprise n’est finalement qu’une comédie dispensable, tout juste correcte.

Note du film: 5/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « Mini-critique: Denis »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s