Critique: Sous Surveillance (Guest: @Piwi_47)

Critique en vidéo de Sous Surveillance (The Company You Keep) de Robert Redford.

Spécial guest-star : @Piwi_47

rédacteur du:   Blog de Piwi_47

Note de @wildgunslinger : 3/10
Note de @Piwi_47: 0/10

P.S.: Robert Redford a 77 ans et non pas 67. 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Critique: Sous Surveillance (Guest: @Piwi_47) »

  1. Bon bah j’irai pas le voir ^^
    J’ai eu la même réaction que Robin quand tu as commencé à parler de Spring Breakers xD

  2. Ouhla! Mais alors carrément pas d’accord avec votre prise de position, les mecs! Je suis d’accord avec les problèmes de rythme évoqués, avec l’éloignement trop grand par rapport aux événements qui ont amené à cette situation, et à un manque (partiel) d’enjeux. Mais pour le reste… Sans déconner, c’est une critique anti-vieux ou quoi? Parce que les mecs sont plus capables de courir comme des dératés, hop! Au placard? Sans compter que citer Clint Eastwood pour contrecarrer Redford, c’est de la mauvaise foi: le mec est quand même bien vieillissant aussi, dans le genre, et on peut pas dire qu’il soit au mieux de sa forme, même si, je le concède, il a l’intelligence de ne plus s’imposer des rôles trop « actifs ». Pour ma part, j’ai plutôt été soufflée de voir un type de 77 ans encore capable de sauter comme un cabris, d’escalader une baie, etc…
    Quant au « c’était mieux avant », quel est le problème? C’est pas complètement faux, d’une, et de deux, depuis quand un constat nostalgique est-il un handicap dans un film?
    Bref, z’êtes sacrément durs, sur ce coup.

    1. La comparaison que j’avais lancé avec Clint Eastwood, qui a 4 ans de plus que Redford, était justement pour faire comprendre que Eastwood s’octroie des rôles correspondant à son âge (par exemple le magnifique Gran Torino).
      Ce qu’on reproche à Redford n’est pas d’être vieux, bien sûr, mais de se donner un rôle dans lequel il doit courir puisqu’il ne peut plus le faire de manière crédible et que ça tue l’un des climax d’entrée de jeu…tout comme la scène au cours de laquelle on le voit faire un jogging pour nous faire comprendre que malgré son âge apparent, il est en forme…n’est pas du tout crédible puisqu’on a de la peine pour lui rien qu’à la vision des ses bras ballants…

      Au final, on a trouvé tous les deux le film plan plan et mauvais, car il n’y a à côté de cela, pas d’enjeu, ni de tension, la construction est maladroite.

      J’ai essayé de trouver des éléments pour défendre un minimum le film et justifier les 3 points que je lui accorde…et j’ai même eu un peu de mal…

      1. Je ne pense franchement pas que l’idée principale du film, comme l’évoquait Robin, était de se lancer dans l’auto-congratulation, et encore moins d’arguer que ces septuagénaires pètent le feu. A mon sens, c’est justement l’incongruité de se lancer à la poursuite de ces anciens activistes, et la ténacité de ceux-ci à ne pas se faire prendre, malgré leur âge, qui est mise en avant. D’où, aussi, une nostalgie prégnante, et votre perception du « c’était mieux avant », peut-être un peu sévère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s