Mini-Critique: The Iceman

The Iceman , réalisé par Ariel Vromen et interprété par Michael Shannon, est un film atypique.

Le film relate l’histoire d’un tueur à gages employé par de puissantes organisations criminelles: Richard Kuklinski, surnommé The Iceman, en raison de son tempérament très froid.

Tiré d’une histoire vraie, le film s’emploiera à montrer la double vie de ce tueur, qui cachait à sa femme et à ses deux filles sa véritable occupation, en passant pour un homme de finances.

Note du film: 5/10

The Iceman est un film qui, malgré un sujet plutôt porteur, se révélera presque insipide.

Le premier tiers du film souffre d’une mise en place assez laborieuse, très peu excitante, sans doute en raison du tempérament très froid de son personnage principal.

Ce passage est également mis en scène d’une façon assez peu agréable. Les personnages, tous affublés d’une pilosité importante, de cheveux longs et de grosses lunettes noires (l’action démarre en 1964), en plus d’être difficilement identifiables, sont toujours plongés dans une semi-obscurité énervante, qui masque les traits de leurs visages.

Encore une remarque à propos de ma Stache et je te la fais avaler!
Encore une remarque à propos de ma Stache et je te la fais avaler!

Le film se heurtera ensuite  un problème de rythme assez important, puisqu’il faudra attendre la moitié du long-métrage pour avoir droit à une scène plus nerveuse.

Avant cela, presque aucune tension ne sera palpable et on se contentera de voir évoluer des personnages peu intéressants à l’écran.

L’arrivée du personnage joué par Chris Evans apportera un peu d’intensité à une histoire qui en avait désespérément besoin et le duo qu’il formera avec Michael Shannon rendra le film un peu plus intéressant.

Le plus gros défaut du film demeurera l’absence d’un enjeu suffisamment fort pour qu’on puisse ressentir une quelconque compassion pour le personnage principal ou un ersatz de tension induite par la situation dans laquelle il se retrouve.

Tout le talent de Ray Liotta (le chef d’une organisation criminelle) ou de David Schwimmer (dans le rôle d’un bras droit) ne suffiront pas à rendre l’histoire plus dense.

Chris Evans est probablement celui qui s’en sort le mieux, composant un personnage plus vivant et énergique que les autres.

Captain Moustache j'écoute.
Captain Moustache j’écoute.

James Franco fera une sorte de petit caméo dans lequel il se montrera plutôt efficace, même si on se demande un peu quel pouvait bien être l’intérêt de donner à un acteur de ce calibre un si petit rôle…

Winona Ryder hérite du rôle de l’épouse de Kuklinski et s’en sort avec les honneurs, en campant un personnage déjà beaucoup vu au cinéma certes, mais avec une certaine intensité.

Enfin Shannon, quant à lui fait très bien ce qu’on attendait de lui, mais se retrouve quelque peu coincé dans la peau d’un personnage trop peu expressif, en-dehors de quelques accès de colère.

On notera enfin la présence amusante de Robert Davi, le méchant de Licence To Kill, dans un rôle de criminel badass, dans la lignée de ses rôles des années 80.

Deux scènes de meurtre rehausseront le niveau du film (la raison pour laquelle il obtient la moyenne ici), grâce une originalité bienvenue dans la mise en scène.

La plus frappante restant celle au cours de laquelle Chris Evans et Michael Shannon se rendront dans un club pour assassiner un homme sur le dancefloor, tout en esquissant quelques mouvements de danse sur Heart of Glass de Blondie.

D’une manière générale, The Iceman risque fort de ne vous faire ni chaud ni froid.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Mini-Critique: The Iceman »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s