Battlefield Earth

En préambule, il convient de préciser que le rédacteur de cette critique a vu Battlefield Earth  pendant une fête du cinéma, pour occuper deux heures entre deux films, à une époque où les cartes illimitées faisaient seulement leur apparition.

C’est sans doute le plus mauvais film qui lui ait été donné de voir en salles, ce qui constitue la motivation principale de cette critique.

Tiré d’un roman de L. Ron Hubbard, plus connu en tant que père de l’Eglise de la scientologie que comme écrivain, il faut savoir que l’initiateur de ce projet n’est autre que John Travolta himself, acteur dans ce film et lui aussi fervent membre de l’Eglise de scientologie.

Après la Fièvre du Samedi Soir, la Gueule de Bois du Dimanche Matin
Après la Fièvre du Samedi Soir, la Gueule de Bois du Dimanche Matin

L’histoire est très simple : dans un futur lointain les hommes sont sous domination de méchants extra-terrestres et même réduits à l’état d’esclaves (mais…pourquoi pensez-vous soudain à La planète des Singes?).

Parmi ces terriens affaiblis, un messie va trouver le courage de mener une rébellion et va essayer d’acquérir le savoir des méchants extra-terrestres afin de prendre le contrôle de leurs armes surpuissantes.

La mise en scène a été confiée à Roger Christian, réalisateur des renommés Masterminds ou autres The Final Cut, bref un réalisateur de premier choix…et sans doute malléable à souhait.

On retrouve John Travolta dans ce qui constitue le pire rôle de sa carrière : il incarne en effet un méchant extra-terrestre de trois mètres de haut, coiffé à la rasta et affublé d’un costume ridicule (et le mot est faible). Il chausse des bottes de sept lieues, qui lui permettent de le grandir de plusieurs bons centimètres (merci aux costumiers qui ont eu une superbe idée, d’autant que le grossier stratagème se voit comme le nez au milieu de la figure).

Cette image n'est pas une parodie.
Cette image n’est pas une parodie.

Puisqu’il est question de nez, les méchants extra-terrestres sont équipés de tuyaux disgracieux leur sortant des narines, afin probablement de leur permettre de respirer sur notre bonne vielle planète dévastée.
Quand on voit leur tête, on a plutôt l’impression qu’ils sont continuellement alimentés en drogue dure par ce biais.
On se demande encore ce que Forrest Whitaker a pu trouver de bon dans ce scénario ou dans son personnage pour venir jouer un extra-terrestre adepte du mode de vie de Bob Marley…

Ceci n'est pas une photo de Queen Latifah
Ceci n’est pas une photo de Queen Latifah

Le héros messianique est quant à lui campé par un Bary Pepper, encore inconnu à cette époque.

Les différentes parties du scénario semblent avoir été découpées à la tronçonneuse, les plus grosses ficelles étant tirées à chaque occasion, si bien qu’on n’y croit pas un instant, et qu’on ne parvient pas à s’attacher à un seul personnage, tellement chacun d’eux est ridicule.

L’auteur de cet article avouera humblement qu’il s’est même endormi à quelques encablures de la fin (il en était certes à son quatrième film de la journée et il ne se passait vraiment rien dans celui-ci). Quand il est revenu à lui, tout explosait à l’écran, le gentil héros aux cheveux longs qui venait d’apprendre en deux temps trois mouvements à piloter les vaisseaux extra-terrestres avait fait sauter la base ennemie les doigts dans le nez. Entre-temps, on avait noté une sombre histoire de détournement de trésor dans une mine dirigée par les méchants vilains pas beaux extra-terrestres et dans laquelle étaient exploités les gentils terriens.

En résumé, Battlefield Earth est un véritable nanar intergalactique duquel rien n’émerge. Ce film a d’ailleurs battu des records aux Razzy Awards et c’est amplement mérité.

Jeu d’acteurs pitoyable, histoire abracadabrante, réalisation insipide.

Et dire qu’une suite avait été envisagée…

Note du film: 2/10


Edit: des tentatives plus discrètes de porter les thèmes de la scientologie sur grand écran à l’occasion de films de science-fiction seront réalisées dans le futur par Tom Cruise (Oblivion) ou encore Will Smith (After Earth).

Publicités

8 réflexions au sujet de « Battlefield Earth »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s