Critique: Kick-Ass 2

Trois ans après le premier volet jubilatoire réalisé par Matthew Vaughn, Jeff Wadlow réalise la suite des aventures du lycéen qui s’improvise super-héros, avec Kick-Ass 2.

Dave semble avoir raccroché son costume vert et jaune, tandis que Mindy (Hit-Girl), sèche les cours au lycée pour s’entraîner secrètement. Recueillie par le collègue de son défunt père après les évènements du premier opus, elle doit pourtant renoncer à son combat sous les traits de Hit-Girl pour mener une vie rangée de lycéenne.

De son côté, Dave joint rejoint la Justice League, composée de citoyens s’improvisant justiciers, menée par un colonel joué par Jim Carrey. La League devra alors combattre Mother Fucker, qui n’est autre que Red Mist, mettant tout en oeuvre pour venger la mort de son père en faisant souffrir son meurtrier: Kick-Ass.

En 2010, la surprise et la fraîcheur du premier volet avait enthousiasmé. Le personnage de Hit-Girl avait marqué les esprits et révélé le talent d’une jeune actrice prometteuse: Chloe Grace Moretz.

Matthew Vaughn avait proposé un film décalé, drôle, coloré et à la mise en scène magnifique.

Difficile dans ces conditions pour Jeff Wadlow de rééditer l’exploit et de faire aussi bien.

Ce ne sera effectivement pas le cas, même si le spectacle proposé par ce Kick-Ass 2, bien qu’inégal, est tout de même plaisant.

Le choix d’accroître l’importance de l’arc narratif autour de Hit-Girl se révèle rapidement payant, même si Chloe Grace Moretz vole un peu la vedette à Kick-Ass dans cet épisode.

Le fait de placer l’adolescente face à des choix donne un peu plus de force encore à un personnage qui n’en manquait pas. Aidé par la performance de l’actrice, Mindy devient quasiment l’héroïne de ce film.

Ce que le personnage de Hit-Girl gagne dans cet opus se fait malheureusement au détriment du rôle-titre, qui apparaît toujours comme le second de l’adolescente ou comme un simple membre de la Justice League. L’action n’est plus centrée autour de lui. Il n’y a cependant rien à reprocher à Aaron Taylor Johnson, toujours aussi bon. C’est simplement l’écriture de son personnage qui le transforme en un simple membre du groupe.

Le scénario réussit à présenter plusieurs nouveaux personnages et à leur donner suffisamment d’importance dans l’histoire et de présence pour que le rassemblement prenne forme de manière efficace. Mention particulière au personnage joué par Jim Carrey, charismatique et décalé, porté par un acteur en pleine forme. Jeff Wadlow ne tombe pas dans le piège de lui donner trop d’importance, il parvient à canaliser l’acteur et à faire fonctionner son rôle dans l’histoire.

On remarquera également l’amusante mais quelque peu terrifiante Mother Russia, ou encore le distrayant Doctor Gravity (joué par Donald Faison, de la série Scrubs).

Mother Fucker, interprété par un Christopher Mintz-Plasse en pleine forme, est très réussi, à l’image de celui de Red Mist.

On regrettera toutefois l’expédition quelque peu maladroite en une scène du personnage joué par Lindsy Fonseca.

L’histoire, simple mais suffisamment prenante et amusante, est bien maîtrisée et permet à ce Kick-Ass 2 de proposer quelques uns des ingrédients principaux de la franchise: une violence décalée, un humour féroce et de l’action.

Wadlow fait le choix de proposer un plus grand nombre de scènes d’action, mais qui se révèleront moins intenses que dans le premier volet. Le réalisateur américain offre une mise en scène de qualité, solide et toujours propre, mais il ne possède pas le style de son prédécesseur anglais.

Kick-Ass 2, malgré quelques petites fautes de goût dans l’humour, à travers notamment une scène scatologique dont on aurait pu se passer, reste un film plaisant, drôle et qui procure du plaisir. Le résultat ne sera pour autant pas aussi jubilatoire qu’il ne l’avait été avec la première partie des aventures de notre héros.

On perd au passage l’effet de surprise et le style léché de Vaughn. Kick-Ass 2 n’est donc pas tout-à-fait à la hauteur de ce qu’on pouvait attendre.

C’est tout de même un divertissement agréable, porté par des acteurs investis et énergiques.

L’évolution des personnages principaux est intéressante et les rend sans doute encore un peu plus attachants.

Sans être la petite bombe qu’avait constitué le premier film en 2010, Kick-Ass 2 est à conseiller, pour passer un bon moment au cinéma.

Note du film: 7/10

Publicités

5 réflexions au sujet de « Critique: Kick-Ass 2 »

  1. Je suis assez d’accord avec toi dans l’ensemble, sauf sur le fait que celui-ci soit moins bien que le précédent. Je l’ai préféré au contraire, malgré ses nombreux défauts.

    1. Oui j’avais vu passer ton tweet. Mais pour moi, rien qu’en matière de style et de qualités de mise en scène, le 1er est supérieur.
      Après, ces notions restent subjectives…

  2. perso, j’y ai repensé ce matin et je me suis rendu compte que malgré ses défauts (que tu cites) ce film reste vraiment très bien car les personnages sont tous bien dessinés, tant les héros que les personnages secondaires. Wadlow a réussi à marier deux comics en un seul film et je ne pensais pas qu’il y arriverait ! En conséquence : J’ai bien aimé l’évolution de Hit Girl dans le film ainsi que la montée en pression parsemée de scènes d’action bien violentes (mais moins cartoonesques que dans la bd).
    Car oui, le principal problème vient de là… tout ce qui était ultra trash dans les bd a été viré au profit d’une action brutale mais dépourvue d’audaces. Pas de victimes innocentes découpées en morceaux, pas de gamins mitraillés ni de katie Deauxma violée et fracassée…
    mais en l’état, franchement, pour une séquelle, celle ci s’en sort vraiment bien !
    J’ai hâte de le revoir en hd en version……intégrale ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s