Thor The Dark World

Nouvelle étape avant Avengers 2 pour Marvel avec Thor: le monde des ténèbres.

Chris Hemsworth brandit de nouveau son marteau, tandis que Natalie Portman, Tom Hiddleston, Kat Dennings (Max de la série 2 Broke Girls), Anthony Hopkins, Idris Elba ou encore Stellan Skarsgard reprennent leur rôle.

Kenneth Branagh cède sa place derrière la caméra à Alan Taylor (réalisateur d’épisodes de séries TV, comme Game of thrones).

Deux après les événements du premier opus, Thor défend Asgard, tandis que Jane Foster, sa petite amie terrienne et mortelle, tout en se livrant à des recherches sur le phénomène de la convergence, met par accident la main sur l’Ether, une arme surpuissante, autrefois utilisé par les Elfes Noirs, ennemis du peuple d’Asgard.

Ce nouvel épisode de Thor pouvait faire peur sur le papier, d’autant plus que le premier opus n’avait pas été une franche réussite cinématographique.

Et pourtant, ce film constitue une bonne surprise, grâce notamment au déplacement de l’action sur Asgard pour une grande partie de l’histoire, faisant perdre l’aspect comédie outrancière de situation, qui transformait par moment le premier volet en une espèce de remake des Visiteurs.

Ici, c’est plutôt l’esprit Avengers qui semble avoir pris le dessus, l’humour se situant dans les petites vannes lancées par Darcy (Kat Dennings) ou par Loki.

La jeune actrice de la série 2 broke girls, sans doute davantage reconnue pour ses capacités à provoquer le rire, voit son personnage gagner en importance et plusieurs gags viennent s’articuler autour d’elle et de ses répliques.

Le scénario, en déplaçant l’action du Nouveau Mexique à Londres et Asgard, fait beaucoup gagner à la franchise.

Mieux découpé, équilibrant mieux les débats et évitant de placer divers personnages hors de leur milieu naturel, il devient l’un des atouts du long-métrage.

On oublierait presque le fait que l’histoire pourrait se résumer à celle d’un méchant tentant de s’emparer d’une super-arme et de super-héros faisant tout pour sauver le monde.

Souffrant néanmoins d’une petite baisse de rythme aux deux tiers de l’aventure, le scénario n’est pas aussi bien pensé que celui d’Avengers, qui restera de loin le maître-étalon de l’écurie Marvel.

Tu n'as pas raison mon fils.
Tu n’as pas raison mon fils.

Alors on pourrait reprocher à ce film un léger manque d’action, Thor ne jouant que deux ou trois fois du marteau et jamais très longuement. Pourtant, cela ne constituera jamais vraiment un handicap pour le film, mené de façon intelligente et toujours agréable pour le spectateur. L’idée d’utiliser le phénomène décrit comme la convergence, transforme le climax en un moment réjouissant, quand les adversaires et leurs armes se retrouvent propulsées d’une dimension à une autre au cours de l’affrontement.

On assistera certes à une débauche d’effets spéciaux, mais aussi à une densification des décors, transformant Asgard en royaume beaucoup plus vaste et riche que ce qu’on avait pu découvrir dans le premier volet.

La bande-son contribue également à rendre ce film plaisant, grâce à un thème plutôt agréable, aux sonorités rappelant celles de la franchise Spiderman de Sam Raimi.

Enfin les acteurs tiennent leur rôle avec plaisir, même si le talent de Natalie Portman, supérieur au reste de la troupe, est sous-utilisé avec ce type de personnage.  

Thor 2, le monde des ténèbres se révèle donc bien meilleur que Thor premier du nom et propose même un spectacle recommandable, sans être exceptionnel.

Note du film: 7/10

Avertissement: dernier paragraphe spoiler de la scène post-générique.

P.S.: la scène post-générique marque l’arrivée dans l’univers d’un acteur connu, puisqu’il s’agit de Benicio del Toro himself, interprétant le rôle du Collectionneur.

 

 

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Thor The Dark World »

  1. Bien content de voir que tu as aimé! Je suis d’ailleurs assez d’accord avec tout ce que tu dis, même si j’en suis visiblement ressorti plus enthousiasmé, et plus sympa sur la note ^^

  2. J’ai beaucoup apprécié l’interprétation de Kat Dennings qui endosse le rôle de trublion en chef, avec en soutient un Stellan Skarsgard survolté. Et, comme toi, j’ai trouvé cet opus bien (bien!) meilleur que le premier.

  3. Je suis assez d’accord avec toi sur ce film dans son intégralité même si je suis plus pointilleux sur de gros défauts qui subsistent notamment dans le scénario et l’utilisation d’émotions. Un blockbsuter efficace malgré tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s